Blog

Hors-Série: Notre voyage en Angleterre avec Kinaï

Aujourd’hui c‘est un article spécial, puisque je vous emmène non pas en Normandie, mais en Angleterre ! En juin 2023, nous partions avec une maison roulante et notre acolyte, Kinaï, de l’autre côté de la Manche. Si nous connaissions Londres et l’Ecosse, nous ne connaissions absolument pas, l’Angleterre… Et il y a tellement de coins à visiter dans le pays, alors à travers cet article, je vous parlerai de nos découvertes, mais aussi de l’accueil des chiens et les démarches pour visiter ce magnifique pays avec ses paysages bien à lui.

Avant de partir

Sortie du Shuttle

Partir à l’étranger avec un chien nécessite une plus grande organisation que d’habitude. Il est impératif de s’informer des conditions d’entrée sur le territoire avec un chien au risque de voir votre chien refusé, être mis en quarantaine, ou pire … Concernant l’Angleterre et le Royaume-Unis en général, voici les conditions à respecter lorsque vous venez de France:

  • Être âgé d’au moins 3 mois;
  • Être identifié (puce électronique) ;
  • Posséder un passeport pour animaux de compagnie ou disposer d’un certificat vétérinaire officiel d’un pays tiers ;
  • Être valablement vacciné contre la rage (animal âgé de 12 semaines minimum pour pouvoir être vacciné lors du premier vaccin contre la rage ; la protection du vaccin et sa validité sont obtenues après au moins un délai de 21 jours;
  • Avoir reçu, entre 24 et 120h avant l’arrivée, un traitement contre les vers parasites (Echinococcus) consigné sur le passeport par le vétérinaire qui l’a administré;
  • Le nombre d’animaux autorisés est limité à 5 maximum (sauf dérogation pour les carnivores domestiques en cas de participation à un concours, une exposition ou une manifestation sportive. Dans ce cas, le propriétaire ou la personne autorisée soumet la preuve écrite que ces animaux sont bien enregistrés pour participer à l’un des événements précités. Les animaux doivent alors être âgés de plus de 6 mois).

Attention : l’animal peut être mis en quarantaine pour une durée maximale de 4 mois, à la charge exclusive du détenteur, si les exigences énoncées ci-dessus ne sont pas respectées.

Sources: https://www.gov.uk/bring-pet-to-great-britain

Une fois toutes ces conditions validées, nous avons choisi de traverser la Manche par le Shuttle pour l’aller. Nous avons pris le ferry pour le retour pour raison financière mais aussi de goût. Je vous invite à lire d’ailleurs l’article sur les différentes traversées en ferry pour aller au Royaume-Uni. Nous avons décidé de louer un van pour plus de liberté une fois sur place. SPOIL ALERTE ! Les routes dans les Cornouailles sont particulièrement étroites et vous allez serrer les fesses si vous avez de gros véhicules, je vous l’assure !

Old Harry Rocks

L'Angleterre et les chiens

Le Royaume-Uni compte 12 millions de chiens, soit la plus forte population canine d’Europe. Autant vous dire que vous allez croiser du chien ! Au cours des deux semaines où nous avons traversé le Sud, nous avons observé une très grande disparité sur l’accueil des chiens. Un précédent voyage où nous avions traversé l’Angleterre pour nous rendre en Écosse, nous confirme notre avis. Nous trouvons que ce pays est similaire à la France sur beaucoup de points. En effet, sur la côte touristique (leur côte d’Azur), beaucoup de plages sont interdites aux chiens. En revanche, on nous indiquait souvent à l’aide de panneaux où aller si nous avions un chien. Vous trouverez des distributeurs très régulièrement. Mais aussi des magasins spécialisés pour nos boules de poils.

Dans les grandes villes, nous avons eu beaucoup de difficulté à trouver un restaurant qui accepte les chiens en intérieur. C’est super sympa surtout quand il pleut des cordes ! Par contre, lorsque nos poilus sont acceptés cela peut-être le tapis rouge ! Avec menu spécial chien s’il vous plaît ! De manière générale, il y a beaucoup de parcs à chien un peu partout. Disons que soit ils sont totalement refusés, soit ils sont acceptés et sont vraiment bien accueillis. Gardez en tête que trouver un logement qui accepte nos boules de poils peu s’avérer très compliqué à certains endroits.

Niveau lieux culturels, rares sont les lieux qui les lieux qui les acceptent. Suivant les comtés, c’est plus ou moins difficile/Facile. Un peu comme en France. La principale différence, se trouve à nos yeux, dans le nombre d’enseignes spécialisé dans les chiens, ainsi que les toutous bars dispersés un peu partout.

Le départ

C’est à Calais que nous avons loué notre van, via la société Vanloc, et que nous avons pris le Shuttle. Le Shuttle (anciennement l’Eurotunnel), vous emmène en 35 min de l’autre côté de la Manche. Il s’agit de grandes rames de trains dans lesquelles les véhicules embarquent. La traversée est très rapide et les contrôles également. Arrivé à Folkestone, le point d’arrivée du Shuttle, à peine sorti du port, vous rentrez directement sur l’autoroute avec la conduite à gauche. Soyez prêts ! Au vu de notre durée de séjour, deux semaines, nous nous sommes concentrés sur le Sud de l’Angleterre uniquement, avec une grosse partie dans les Cornouailles qui est un de mes comtés coup de cœur. Les routes en Angleterre, au Royaume-Uni en général, ne sont vraiment pas larges. Cela nous a malheureusement coûté un rétro (à 1200€ svp !). N’oubliez pas donc pas de prendre une assurance qui assure bien les véhicules aménagés, surtout en Angleterre. Les camping-cars d’ailleurs ne passeront pas dans certaines routes dans les Cornouailles. Une préparation de votre itinéraire est indispensable si vous avez un gros véhicule.

Notre programme

Notre programme durant ces deux semaines était de faire une boucle en suivant la côte Sud Ouest au maximum et en prenant notre temps de Folkestone à Douvres. Nous avons évité Londres que nous connaissons déjà. Nous avons découvert une côte magnifique que je ne soupçonnais absolument pas. De grandes disparités entre les différents comtés. Notre véritable coup de cœur était le comté des Cornouailles mais aussi le Devon ou encore le Sussex. D’habitude, je suis une grande adepte des planifications, c’est la première fois que je ne planifie rien sur place si ce n’est suivre la côte. Avoir le van, c’était aussi l’occasion pour nous, de juste nous poser dans la nature. Et il y a beaucoup de coins sympas pour se poser !

D’ailleurs, j’anticipe votre question ; est ce van friendly ? Je vais vous faire une réponse de bonne Normande: Oui et non ! Il y a beaucoup de spots d’interdits, d’autres autorisés. La police est plus tolérante en basse saison, qu’en haute saison. Sachez par contre, qu’il n’existe pas de lieux en libre service pour vider ses eaux noires et grises, ni pour re remplir. Vous devez automatiquement passer par un camping et payer la nuit. Vous pouvez vous débrouiller si vous avez un petit réservoir d’eau et le transporter. Avec 100 litres, c‘était difficile pour nous de faire ça dans les toilettes publiques.

Attention, chaque parking est payant et assez cher. Nous avons donc rayé de notre liste certains villages par exemple.

Nos coups de cœur dans le Sud de l'Angleterre

Durant notre séjour, nous avons vu et fait vraiment pas mal de choses. Je vais vous partager uniquement nos coups de cœur. Il y a certains endroits où nous avons moins accroché ou pas profité à cause de la météo qui a été vraiment dans l’ensemble superbe, mais parfois beaucoup trop de pluie, c’est le risque aussi en Angleterre !

Old Harry Rocks

Alors on commence par le Old Harry Rocks dans le comté du Dorset sur les côtes, dites, Jurassic. Ces falaises de craie forment des arches naturelles et des colonnes avoisinant les 35m de haut. Nous avions un air des falaises d’Étretat mais sans la foule (Elles sont considérées comme le Étretat Anglais), nous étions quasiment seuls pour ainsi dire en plein après-midi. Depuis le parking, une agréable petite balade sur un chemin entouré de haie. La vue est dégagée qu’une fois arrivé au bout de la première falaise. Le reste de la balade se fait le long de la côte si vous le souhaitez. A priori, il se peut qu’il y ait des vaches, attention à votre chien.

Durdle door à Lulworth Cove

Continuons avec l’incroyable sentier de Durdle Door à Lulworth Cove ! Une ambiance complétement différente de la veille puisqu’à ce moment-là, nous étions loin, très loin d’être seuls. Il y avait pas mal de chiens ce jour-là en plus de la foule. J’étais clairement à deux doigts de rebrousser chemin. Et nous n’étions pas en été. On remarque que sur le spot de Durdle Door il y a la foule mais moins sur le sentier pour aller à Lulworth Cove. Nous étions là, donc on se lance. Les falaises et les différentes baies sont aussi magnifiques les unes que les autres. Face à la foule, nous prenons la décision de ne pas descendre sur la plage mais d’enchaîner la balade en prenant le chemin côtier sur la gauche. L’aller retour fait environ 5 km avec au retour une montée assez raide pour celles et ceux qui n’auraient pas l’habitude. Il faisait très chaud, j’ai donc clairement subit ces 800m de montée ! Vous pouvez retrouver plus d’informations sur cette randonnée sur cet article très bien fait juste ici .

N’oubliez pas de payer le parking en arrivant, ils viennent vérifier que vous avez bien payé à peine arrivé. Si ce n’est pas le cas, bonjour les négociations.

Le Dartmoor National Park

DSC_8335
DSC_8421

Pour cette nouvelle journée, nous voilà partis dans le Dartmoor National Park situé entre Exeter, Plymouth et Okehampton dans le comté du Devon. Une véritable surprise pour moi. Trouver ces paysages sauvages et mystiques qui nous font penser clairement aux Highlands d’Écosse. Cette région est connue pour ces grandes landes, ces petits ruisseaux et ces restes néolithiques. Dans le paysage, vous verrez aussi de nombreux tas de pierres, qui sont connus localement sous le terme de « tors ». Vous pourrez croiser des troupeaux de moutons en liberté, mais aussi des poneys un peu partout ! Il s’agit de la race Dartmoor. Je fonds pour leur bouille à croquer !

Dans ce parc national le camping sauvage est toléré, veillez donc à ne laisser aucune trace si nous voulons que cette règle reste ainsi ! Il existe beaucoup de randonnée à faire dans cette région, mais nous en avons sélectionné une petite et bien sympathique: Celle de Foggintor Quarry.

Cette randonnée, qui est plutôt une balade tranquille sans aucune difficulté, est d’environ 3,5 km. Sur le sentier, vous croiserez en total liberté, des moutons mais aussi ces  Dartmoor, tout mignons. Tenez donc votre chien en laisse lors de ces passages. Cette balade vous emmène dans une vieille carrière de pierre, qui est un spot baignade pour les locaux lorsqu’il fait chaud. Cette carrière servait autrefois à fabriquer plusieurs infrastructure destinées à la ville de Londres comme son célèbre pont par exemple. L’endroit est vraiment très joli et sort d’ordinaire ! Plus d’informations sur la randonnée ici https://www.alltrails.com/fr/randonnee/england/devon/foggintor-quarries

Les Cornouailles

Nous voilà dans la partie que j’attendais avec impatience dans le Sud de l’Angleterre: Les Cornouaille. Et je n’ai absolument pas été déçue. C’est aussi d’ailleurs la partie où Kinaï a été le plus accepté. Aucune prise de tête dans cette partie là ! Les plages sont beaucoup plus sauvages. En revanche attention, certaines sont vraiment touristiques.

Les paysages des Cornouailles se composent de petits ports de pécheurs vraiment trop mignons, de criques aux eaux bleu turquoise où on peut se baigner et de belles plages de sable fin ! Bref de quoi faire rêver, et me faire rêver ! Nous sommes passés volontairement à côté de criques très réputées car malheureusement bondé de monde. Si vous planifiez certaines, arrangez-vous pour y aller le plus tôt possible, ou éventuellement en fin de journée. Les Anglais mangent plus tôt que les Français. Nous avons également mis de côté des ports de pêcheurs pour les mêmes raisons, mais aussi pour le prix. Les parkings sont vraiment chers, et nous devions parfois réfléchir si nous étions prêts à mettre encore de l’argent pour des villages, nous en avons donc fait très peu. Et pour d’autres, nous ne trouvions simplement aucune place… 

Si vous êtes très motivés, que vous avez du temps et que vous aimez marcher, vous pouvez vous lancer sur le plus long des sentiers de randonnée en Angleterre. Il s’étend sur 1 014 km, de Minehead dans le Somerset jusqu’au port de Poole, dans le Dorset. Vous pourrez donc passer de longues heures à arpenter ce littoral paradisiaque. Vous pouvez retrouver  sur ce lien les informations concernant ce sentier.

Le village de pêcheurs de Polperro

Ce mignon village de pêcheurs se cache au creux d’une belle vallée verdoyante. Le village est très coloré et arbore des décorations festives. C’est simple, l’atmosphère qu’il y règne vous donne envie de monter sur un bateau et de partir pêcher avec les locaux ! La couleur de l’eau y est toujours d’un magnifique bleu. On retrouve même des boutiques pour nos toutous et toutous bars dissimulé un peu partout dans le village. Et pour cette fin de journée, nous étions vraiment tranquilles dans le village avec un parking presque vide. N’oubliez pas d’avoir de l’espèce pour le parking.

Mother Ivey’s Bay

C’est également avec un arrêt par hasard en repérant cette crique sur Google maps qu’on a fait une pause sur cette superbe plage. En plus le parking est gratuit (Youpi!). Le cadre est un peu idyllique au pied de ses falaises. Et encore une fois plusieurs petits îlots de roches au loin qui me rappelle des pays qui sont à des milliers de kilomètres. Nous avons passé un moment sur ce bout de sable en étant presque seul et en papotant avec des locaux sur la race de Kinaï.

Kynance Cove

Une des randonnées incontournables dans le Sud de l’Angleterre est la randonnée entre Lizard Point et Kynance Cove. C’est une randonnée très facile à faire (même pour nous hihi). Il faut compter environ 3,5 km pour attendre la crique de Kynance. Le retour se fait par le même chemin, soit un total de 7km. Notre difficulté a été la chaleur. Il faisait très chaud, et il n’y a pas de point d’eau sur le parcours et aucun point d’ombre. Le vent n’était pas de la partie non plus. 

Nous étions frustrés, mais nous le savions, du monde sur cette plage … Nous avons donc gardé nos distances. Si vous voulez fouler le sable fin de Kynance Cove, comme toujours penser à vous lever tôt.

En faisant cette randonnée sur cette partie, nous avons vraiment réalisé qu’il y a des similitudes avec les côtes nord-ouest de la Manche, mais aussi la Bretagne. On devine que ces deux parties étaient donc bien collées il y a moult années !

Le départ se fait au cap Lizar, ou bien évidemment le parking est payant. Nous avions eu la chance à notre départ, de voir une bande de phoque en bas des falaises près du port. Nous étions peu nombreux sur le sentier et ce fut fortement agréable. Face à la notoriété de Kynance Cove, il y a des parties interdites pour laisser l’herbe repousser. Vous verrez malheureusement quelques personnes passer ces fils pour aller faire leur photo. Le point de vue le plus connu est fermé, il était donc impossible de faire “Cette” photo de la plage vue d’en haut des falaises. Quelle ne fut pas ma colère quand je découvre sur les réseaux sociaux, une influenceuse voyage, fouler le même endroit que moi la veille et poster cette fameuse photo impossible à faire si on respect le lieu … Et on la voit clairement poser sur cette falaise interdite d’accès.

Pedn Vounder Beach

La plage de Pedn Vounder Beach, également connue sous le nom de “Treen” que nous avons découvert également au hasard a été un énorme coup de cœur. Un énorme “Waou” une fois arrivé au point de vue ! Nous devions nous rendre sur la plage à côté de Porthcurno, mais en voyant un monde incroyable, nous avons pris peur et n’avons même pas osé nous garer. Nous avons donc été plus loin pour nous poser tranquillement. Et pourtant, cette journée était la plus chaude, l’idée de marcher entre les joncs qui reflètent la chaleur et ne pas avoir d’ombre du tout ne nous emballait pas. Nous voulions nous balader dans ce nouveau lieu, mais n’avions aucune de ce qu’il y avait. Nous avons vu un parking avec peu de véhicules et nous avions vu qu’il y avait une crique, mais sans plus. Nous demandons aux personnes croisées si la plage est loin du parking et surtout accessible ? On nous répond que c’est à côté, mais très physique, mais que c’est la plus belle plage du monde. Nous sommes intrigués et décidons de se laisser aller … Tout en gardant en tête que si c’est trop chaud pour Kinaï et qu’il ne peut pas descendre nous feront demi-tour. On se disait que déjà voir les plages d’en haut, c’était un cadeau. Et quel cadeau celui-ci ! Waou !

En effet, juste après le point de vue accessible par le sentier côtier escarpé, si vous voulez descendre, il faut faire un peu d’escalade. Ce n’est ABSOLUMENT PAS facile d’accès. Vous devez littéralement descendre une falaise (Vous pouvez retrouver des photos sur internet). Je n’ai pas pu filmer ni prendre de photo, car cela demande de la concentration et nous avons dû porter Kinaï quelques fois. Soyez très prudent en descendant avec votre chien, mais aussi vos enfants. Nous avons vu des chiens en bas, nous nous sommes donc dis que c’était possible quand même de descendre. Le plus complexe pour nous était en réalité de remonter avec Kinaï. Nous avons eu une difficulté et un homme nous a donc aidé avec Kinaï. C’est le dernier passage (en bas) qui est le plus dur. Nous n’avons pas vu d’enfant en bas âge sur la plage. N’oubliez pas de vérifier les horaires des marées pour ne pas vous retrouver bloqué.

Bedruthan Steps

Ce paysage était un moment que j’attendais avec impatience, car c’était une des rares choses que j’avais notée. Les photos faisaient rêver et j’étais tellement contente de voir cela en vrai ! Cette grande plage est jonchée de roches de granites qui ont toutes des formes différentes. C’est vraiment un magnifique paysage original à voir. Ce jour-là, la lumière était brumeuse, les photos sont très loin de rendre justice à cet endroit. Nous avons fait la balade sur les hauteurs d’environ 1h00 l’aller-retour. Mon dieu que j’étais frustrée de ne pas fouler cette plage ! Depuis quelques années, les escaliers très pentus et dangereux pour descendre la falaise sont fermés. C’est pourquoi vous ne verrez quasiment pas de photos prises d’en bas depuis ces dernières années, ni même de personne sur la plage. Quoi que ce jour-là, nous avons vu une personne sur le sable et on s’est bien demandé comment il a fait pour descendre. Les escaliers sont condamnés par une très grande grille. Nous nous sommes donc posés, en haut de ces falaises et avons pique-niqué un bout devant cette magnifique plage. Le top est de venir vous promener au coucher du soleil pour un spectacle encore plus beau.

Après plusieurs jours dans les Cornouailles, c’était l’heure d’avancer un peu et de continuer d’explorer le Sud de l’Angleterre. Après un rapide arrêt au château de Tintagel, qui sonne la fin de la région des Cornouailles, nous repartons dans le Devon mais cette fois-ci, sur la côte Nord. Le paysage côtier change, les falaises sont différentes de celles des Cornouailles. La variété de paysage est magnifique. Les falaises sont beaucoup plus vertes et luxuriantes que les précédentes.

Speke's Mill Mouth Waterfall

Cette balade d’environ 3km, vous emmènera à cette jolie cascade originale en bord de mer, nichée dans le creux d’une falaise. La cascade Speke’s Mill Mouth est située sur la côte nord du Devon, sur la péninsule de Hartland. La roche y est encore une fois très particulière. Si la balade est super jolie et originale pour sa cascade, elle n’est pas selon moi un incontournable pendant ce voyage.

Valley Of Rocks

Cette balade a été une très belle découverte pour nous ! Et encore une fois super originale ! Le paysage semble sortir tout d’un film ou de je ne sais quoi. Jamais j’aurai imaginé de tels reliefs en Angleterre. (Et encore vous n’avez pas tout vu :p). En plus du paysage spectaculaire et magnifique, vous aurez peut-être la chance (ou pas !) d’avoir des chèvres sauvages qui vous tiendront compagnie ! Le chemin est bétonné, mais pas hyper large, ce qui peut rendre les croisements difficiles pour certains chiens. La balade d’environ 4km passe par le village de Lynton qui est vraiment très mignon lui aussi. Vous pouvez retrouver plus d’information sur la petite randonnée sur ce lien. Nous aurions voulu monter en haut de la plus grosse roche, mais le temps s’est bien gâté, et nous avons fini la balade en courant !

Gorges de Cheddar

Ces gorges, on ne s’y attend pas du tout. Vous roulez tranquillement dans un paysage assez plat, et PAF ! Des gorges de plus de 140m de haut sortent de nul part. Encore une fois, on a l’impression d’être dans un autre pays. L’Angleterre cache bien des surprises, vous allez voir ! Nous avons choisi de faire la petite rando sur les hauteurs. Cela implique d’emprunter un chemin qui monte bien et assez raide. Mais cela en haut la peine. Attention à ne pas trop vous approcher du bord tout de même. Aucune barrière ni sécurité. Sur place, il y a un paquet de chèvres et de boucs. Même si nous n’en avons pas croisé une, on peut lire des panneaux un peu partout et au vu du nombre de crottes, il doit y avoir du monde ! L’ascension n’a rien d’exceptionnel, c’est une fois sur les plateaux qu’on en prend plein la vue. Plus d’information ici.

Village de Bibury

Le village de Bilbury fait aussi partis des plus beaux villages des Cotswolds. La région fait partie des Areas of Outstanding Natural Beauty, un terme qui désigne les plus beaux espaces naturels du Royaume-Uni. Il y a toute une série de villages superbes à voir : Castle Combe, Cirencester, Bourton-on-the-Water et bien évidemment, Bibury.Le village est vraiment très petit. Arrêtez vous si c’est sur votre route. C’est certes, ultra mignon mais tellement petit, rapide et toujours avec du monde, que je pense que d’autres villages sont prioritaires. En revanche le parking était gratuit cette fois-ci ahah.

Village de Castle Combe

J’aime particulièrement visiter les petits villages trop mignons et j’avais vu le village de Castle Combe. Castle Combe figure parmi les plus célèbres villages de la région des Cotswolds, voire même d’Angleterre. Il n’y a cas voir la taille du parking … Il faut donc ne pas faire comme nous, et vous y rendre à des heures stratégiques pour visiter le village. J’ai pu faire peu de photos, car il y avait beaucoup de monde et le fameux pont très connu n’a jamais désempli de la foule et de filles qui changeaient 3 fois de tenue sur ce même pont .. Vous pouvez vous balader en y faisant tout le tour et en passant par des rues sans personne tout de même.

Knole House

Cette fois-ci, c’est à l’opposé des Cornouailles que nous nous trouvons, dans le comté du Kent, au Sud est de l’Angleterre. C’est dans le parc du château Knole house, que nous avons passé notre avant dernier jour avant de rentrer. Knole House est une demeure seigneuriale située à proximité de Sevenoaks, dans le nord-ouest du Kent, entourée d’un parc aux cerfs de 400 hectares. Les chiens sont autorisés en laisse dans le grand parc mais pas à l’intérieur du château. Le parc est agréable et on peut y voir vraiment des centaines de cerfs partout pour mon plus grand plaisir photographique. La demeure est magnifique à voir de l’extérieur. Après une bonne balade dans le parc, vous pouvez vous poser à la terrasse extérieur et y prendre un verre avec votre chien. Vous pouvez retrouver plus d’informations ici.

Et voilà, après toutes ces belles visites durant deux semaines riches en découvertes, en surprises et aussi en repos, nous voilà sur la fin de ce voyage. Nous nous sommes rendus à Douvres pour prendre notre ferry. Nous avons d’ailleurs fait une jolie balade sur les hauteurs et pu assister à un beau coucher de soleil pour clôturer se voyage dans le Sud de l’Angleterre. Nous avons partagé notre dernière soirée dans un pub avec des personnes de plusieurs nationalités différentes. J’ai raisonné monsieur, car je pense que nous n’aurions pas eu notre ferry le lendemain ahah. Hormis le problème des routes trop étroites dans les Cornouailles, nous avons adoré ce voyage et n’avons pas éprouvé de difficulté sur la période de Juin. Avec de l’organisation, nous aurions pu faire plus de villages de pêcheurs, mais cela voudrait dire aussi augmenter le budget qui est déjà très important concernant les parkings.


Je n’ai pas mis la totalité de nos visites, car certaines sont sans photos dues à la météo (Nous avons parfois eu des après-midi entières de pluie), ou encore peu d’intérêt en particulier pour la ville en question. Voyager avec un chien est aussi plus difficile pour visiter des monuments ou musées. Dans tous les cas, cela nous a donné envie de retourner dans les Cornouailles, mais aussi d’aller explorer plus haut encore. Peut-être un jour, ferons-nous aussi le Pays de Galles qui sait !

J’espère que cet article vous aura aidé à préparer votre séjour en Angleterre avec votre boule de poils.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *